Archives de catégorie : Prévention

Stage de situation extrême

Au vu de l’évolution des menaces et désireux de toujours apporter les meilleures réponses aux personnels concernés, le Groupe Prévention propose désormais un stage de situation extrême sur 3 jours animé par des spécialistes de ce type de conditions.

4 sessions sont proposées chaque année avec un nombre restreint de place.

Détails du stage

Vous souhaitez savoir si vous êtes éligible à ce stage ?

Adressez votre état civil, votre adresse et vos coordonnées téléphoniques à contact@groupeprevention.fr en prenant soin de mettre en objet le mot STAGE.

 

 

Réflexion sur la résilience des populations

Actes terroristes, événnements naturels, acccidents technologiques, accident du quotidien…

Face à l’ensemble des menaces existantes sur notre territoire et pesant sur les populations, les solutions présentées ne répondent pas forcément à la réalité.

Pourquoi ?

Le plus gros problème de l’être humain est celui de vivre en permanence dans le déni du risque. Ceci, pour plusieurs raisons : Cela n’arrive qu’aux autres, les secours et les services de police sont là pour réagir au cas où, on pense aux bonnes choses et non pas aux mauvaises, les décideurs jugent cela anxiogène (cqfd) et donc, la gestion du quotidien, au jour le jour, reste la priorité.

Alors vous pensez…Les risques…

Surviennent alors des évènements qui marquent le plus souvent les esprits : Les attentats. En effet, le mode d’action est extrèmement violent, meurtrier et émotionnellement très puissant. S’en suivent chez les populations un dégoût de la chose, un élan de patriotisme et d’affection.

Lire la suite sur populations et risques

Retour sur la légitime défense

Nous vivons une période mouvementée, ponctuée de menaces aussi diverses que variées tant par leurs modes que leurs formes. La légitime défense demeure un outil de réponse parmi d’autres, mais attention à en faire bon usage.

Le gouvernement rappelle sur son site www.service-public.fr que: « La légitime défense s’applique lorsque une personne se défend en cas d’agression parce qu’elle n’a pas le choix. La personne agissant en état de légitime défense ne peut pas être sanctionnée ».

Pour en savoir plus:

http://www.criminonet.com/cariboost_files/Dossier_20L_C3_A9gitime_20D_C3_A9fense.pdf

The Mud Day 2016

24Pour la 3ème année consécutive, le Groupe prévention a apporté son assistance technique aux désormais bien connus MUD DAYs organisés par ASO sur le camp de Frileuse dans les Yvelines.

La bonne humeur des participants, confrontés à des obstacles aussi ludiques que difficiles, était le reflet de celle des organisateurs.

A l’année prochaine !

Loi sur les détecteurs de fumée… Est-ce bien suffisant ?

Sans rentrer dans les détails, la loi oblige les propriétaires à équiper leurs logements de détecteurs de fumée. Ceci, au plus tard le 8 mars 2015.

Pour les locataires, le propriétaire devra les fournir un ou alors, en rembourser l’achat. La pose ne lui est pas imposée.

Le ou les détecteurs doivent être fixés dans les circulations ou paliers en partie haute. Le plafond étant l’idéal.

Evitez les zones humides et pensez à effectuer les tests de fonctionnement et remplacer les piles.

Chaque propriétaire ou locataire devra fournir une déclaration sur l’honneur d’acquisition et de pose à son assureur.

Pour finir, n’achetez pas de détecteurs à prix exorbitants au premier démarcheur qui sonne à votre domicile et qui se présente de tel ou tel service de l’état ! Vous trouverez ces appareils à prix raisonnables dans votre magasin habituel de bricolage.

Veillez simplement que les matériels portent bien le marquage ce-sans-quadrillage.

La marque marque-nf  est une garantie supplémentaire.

Pour les puristes : Loi n° 2014-366 du 24 mars 2014

Mais cette loi n’est-elle pas en train d’enfumer tout le monde ?

En effet, cette loi ne prévoit aucun contrôle ni aucune sanction. De plus, tout sinistre sera remboursé par l’assureur, détecteur ou pas !

Certes, la fumée tue, mais le monoxyde de carbone aussi ! La chaleur peut également être détectée en amont d’un départ d’incendie et donc, de présence de fumée ! Alors quid des détecteurs de Co et de chaleur ?

Et les extincteurs ? Tout le monde sait qu’avoir un extincteur et savoir s’en servir peut largement limiter les dégâts en attendant les secours.

Quid également de l’information sur les détecteurs pour personnes malentendantes ?

Pourrions-nous faire évoluer cette loi en incitant les assureurs à ne pas appliquer de franchise pour tout sinistré qui aurait pis soin de prendre toutes les dispositions de protections ?

Et l’état, pourrait-il aller plus loin en abaissant le seuil de la Tva pour les matériels relatifs à la sécurité des personnes et des biens ?

En attendant, nous rappelons que, loi ou pas, s’informer, se sensibiliser et se former reste l’affaire de tous et que le bon sens fera souvent la différence.

Sensibilisation dans les écoles

Le 18 mai dernier, le Groupe Prévention assurerait une mini conférence à destination de la classe de CM2 de l’Ecole Jean de la Fontaine d’Elancourt.

Moment d’échanges passionnants avec les enfants qui ont surtout exprimé leur curiosité envers les risques naturels, technologiques et ceux du quotidien.

Ces futurs participants au développement de la culture du risque ont déploré le peu d’engagement et de sensibilité des membres de leurs familles.

La directrice de l’école, après le plébiscite des enfants, souhaite renouveler rapidement l’opération et, pourquoi pas, comme l’ont demandé les enfants, accompagner cette nouvelle intervention d’un exercice participatif avec les Sapeurs Pompiers…